Avril, le mois de la rentrée scolaire au Japon..

L’école au Japon débute en avril. L’année est divisée en trois trimestres (avril-juillet / septembre-décembre / janvier-mars).

Les vacances principales séparent le premier et le deuxième trimestre – elles ont lieu en août et durent un mois environ. D’autres vacances sont programmées entre chaque trimestre, à Noël (15 jours), et à la fin de l’année scolaire (3 semaines). Il y a également beaucoup de jours fériés et de journées d’école consacrées à des activités extrascolaires (visites et autres…).

le système scolaire japonais ressemble au système scolaire français.

Ecole Japon ( S.L.75 )

S’il suit le cursus classique, le jeune Japonais entre à l’école primaire – Shagako – à 7 ans et en sort à 13 ans (6 années).

Il va ensuite au collège – Chugako – entre 13 et 16 ans, puis au lycée – Kookoo – entre 16 et 18 ans.

Les élèves japonais ont cours du lundi au vendredi, généralement de 8 h 30 à 15 h 30 et deux samedis par mois (le 1er et le 3e, de 8 h 30 à midi). Les cours durent 50 minutes et sont entrecoupés de pauses de cinq minutes. La coupure prévue pour le repas de midi est de 35 minutes.

En réalité les cours commencent souvent plus tôt le matin, et ils s’achèvent plus tard (rarement avant 16 h 30 ). Les choses se compliquent encore, dans la mesure où beaucoup de journées libres et de week-ends sont consacrés aux devoirs ou aux cours particuliers.

Le rythme réel est donc très soutenu. D’autant qu’au travail s’ajoute toujours une obligation de résultat – obligation qui engendre une bonne dose de stress et de fatigue.

Jusqu’à la fin de la première année de « kookoo », toutes les matières sont obligatoires.

Ces matières sont : Japonais, Maths (Analyse et Algèbre), Anglais, Sciences, Sciences sociales (Histoire, Économie, Géographie), Sport et Art.

Au début de la seconde année, l’élève choisit entre deux branches (section scientifique ou section littéraire) mais on ne lui propose quasiment aucune matière à option. Certaines écoles, en revanche, sont plus axées sur les langues, et d’autres plus orientées sur les sciences.

L’art est une matière à part entière, qui a toute sa place dans l’éducation et la formation du jeune Japonais. La place réservée au sport est importante aussi. Les lycées proposent de nombreuses disciplines sportives..

Le « Daigakenyugakehigun » est un diplôme d’entrée à l’université.

Ecole Japon ( S.L.75 )

Non seulement il conclut le long cycle d’études secondaires, mais il oriente également le cursus universitaire (matière, type d’université et niveau). Il s’agit en fait d’un concours déguisé.

Ce « concours » est déterminant pour la suite des études des jeunes Japonais – déterminant aussi pour leur avenir professionnel. Les jeunes Japonais sont donc  obnubilés par cet examen.

   Beaucoup de collégiens et de lycéens suivent des cours, après l’école, pour être sûrs de réussir le concours et de pouvoir entrer dans les universités ou écoles qui les intéressent.