Kyoto, la légende du temple Kiyomizu dera..

La légende raconte que le lieu fut découvert en 778 (époque Nara) par le moine Enshin qui y rencontra un « vieil homme » assis et priant sur un tronc d’arbre.

Le vieillard dit au moine que cela faisait 200 ans qu’il priait et qu’il souhaitait que Enshin prenne désormais sa place, le temps qu’il aille en pèlerinage.

Il lui expliqua que le tronc d’arbre serait une bonne pièce de bois pour y sculpter la statue du Kannon Bodhisattva (la divinité aux onze visages et mille bras).

Enshin prit la place du vieil partit à sa recherche et découvrit ses sandales posées par terre au sommet d’une colline voisine : il comprit alors que le vieil homme était le Kannon lui-même et qu’il était reparti vers le paradis…

Vingt ans passèrent pendant lesquels le moine tenta de sculpter le tronc à l’image du Kannon sans y parvenir.

C’est alors que le samouraï Saka-no-ue Tamuramaro qui chassait dans les forêts alentours découvrit le moine Enshin et, touché par sa dévotion, décida de démanteler sa propre maison pour construire un temple près de la chute de de l’eau claire… (Kiyomizu)

Ce temple primitif aurait été fondé en 798.

On le nommera par la suite le Tamura-do « le temple du fondateur » (également connu sous le nom de Kaizan-do ou Kanisan-do).