Manga,  » L’orme du Caucase « , de Jirô Taniguchi..

C’est une nouvelle édition qui sortira au mois de juin pour ce classique de l’auteur culte japonais..

 

Chacune des nouvelles de ce recueil retrace une tranche de vie. Avec délicatesse, et par petites touches, Jirô Taniguchi campe des portraits de jeunes, de vieux, d’enfants à un moment difficile de leur existence. Comme la petite Hiromi, confiée provisoirement par sa maman à ses grands-parents, qui est terrorisée à l’idée d’être abandonnée. Ou comme M. Harada qui ne se résout pas à faire couper cet orme si beau et aux couleurs si subtiles, au simple prétexte qu’en automne, ses feuilles tombent dans la cour des voisins. Ou encore M. Iwasaki qui, par le plus pur des hasards, retrouve sa fille de 25 ans qu’il avait quittée alors qu’elle était encore bébé. Il finit par l’aborder, mais n’ose pas lui révéler son identité…

 

ce recueil  aborde les thèmes chers à l’auteur: solitude, introspection et réflexion sur la vie.

Les éditions Casterman  rééditent les mangas de Jirô Taniguchi dans  leur collection écritures.

 

Jirô Taniguchi (1947 – 2017) débute dans la bande dessinée en 1970 avec Un Été desséché. Au fil d’une œuvre prolifique, le mangaka le plus apprécié du public francophone a exploré de front une multitude de veines : fresques historiques, westerns, polars hard-boiled, sagas animalières, adaptations littéraires et récits intimistes. Le premier volume de Quartier Lointain, qui a remporté lors du festival d’Angoulême 2003 l’Alph’Art du meilleur scénario, a également reçu le prix Canal BD des librairies spécialisées. Ce titre, également plébiscité par le public, a été adapté au cinéma et au théâtre. En 2011, Jirô Taniguchi a été nommé chevalier de l’ordre des arts et des lettres. En 2015, le 42e festival d’Angoulême consacre à son œuvre une exposition monographique d’une envergure inédite en Europe. ( Casterman )