Oyama, les rizières en terrasses..

Située près de la ville de Kamogawa, cette rizière en terrasse est la plus proche de la capitale..

 Dans la ville d’Oyama on cultive le riz, le wasabi et une plante de la famille des brassicacées appelée Mizukake-na. Ces cultures disposent d’une eau claire et abondante dans la ville.

Le riz se cultive depuis plus de 2000 ans dans l’archipel. Autrefois un aliment de luxe réservé à l’aristocratie et aux guerriers, il est devenu peu à peu l’élément de base de la nourriture japonaise. Le japon, constitué de côtes et de montagnes, ne dispose que d’environ 13% de surfaces agricoles et des petites exploitation dont la taille dépasse rarement 1 hectare.

Le riz pousse grâce à de fortes chaleurs et une eau abondante. sa culture se fait généralement en rizières inondées.  1 kg de riz demande 4000 litres d’eau. Les rizières en terrasse sont une merveille de création humaine et donnent au paysage une beauté exceptionnelle. Ce mode de culture demande une main d’oeuvre abondante..

Oyama, rizière en terrasse

« Senmaïda » est la seule rizière du Japon n’utilisant que de l’eau de pluie, sans aucune autre source d’irrigation..

Oyama, rizière en terrasse
Oyama, rizière en terrasse.

 

C’est un véritable spectacle d’observer au lever du soleil ces réalisations aux formes parfaites..

Un proverbe japonais dit : « Plus son grain est riche, plus le riz courbe la tête », ce qui suggère qu’un homme devrait montrer d’autant plus d’humilité à l’égard des autres que son pouvoir est grand.