Le château de Shuri, symbole du royaume de Ryûkyû.

Le château de Shuri, âgé de 5 siècles et monument emblématique de l’île de Okinawa, a été ravagé par un très violent incendie le 31 octobre 2019. Plus de 4000 mètres carrés de structures en bois, dont le pavillon principal, ont disparu. De nombreux médias du monde entier ont diffusé des images du désastre. C’est la quatrième fois de son histoire, que ce château de l’ancien royaume de Ryûkû (1429-1879), subit une importante destruction. Il a toujours retrouvé sa splendeur…

Un règne de près de 5 siècles.

Situé au sud-ouest du japon, Ryûkyû est un archipel de la préfecture de Okinawa. Cette région historiquement peuplée très tôt a, de par sa situation géographique, longtemps entretenue de bonnes relations avec la Chine et le Japon.

En 1429, Shô Hashi seigneur de guerre unifie le territoire, créant ainsi le royaume de Ryûkyû. La ville de Shuri est la capitale. Le chateau devient le centre politique et administratif du royaume. En 1868, avec la Restauration de Meiji, le territoire est annexé à l’archipel du Japon et devient la préfecture de Okinawa.

De hauts murs constituant une forteresse protégeaient le château, constitué de plusieurs édifices aux fonctions administratives et religieuses. Il subira plusieurs incendies et sera reconstruit. Le gouvernement japonais classera le monument Trésor national en 1925.

Durant la seconde guerre mondiale, le château sera une nouvelle fois presque totalement dévasté en 1945, au cours de la bataille de Okinawa.

Ce n’est qu’en 1989 que l’édifice reprendra son aspect d’origine. L’ouverture du « Parc du château de Shuri » en 1992 marquera la fin des travaux de restauration. l’UNESCO inscrira le site sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité en l’an 2000. Il devient un des neuf « Sites Gusuku (forteresses du royaume des Ryûkyû) et des biens associés du royaume des Ryûkyû ».

Le château de Shuri est un des témoignages culturels de cinq siècles dans l’archipel des Ryûkyû et mérite de renaitre à nouveau de ses cendres.

Site web du château de Shuri: